Le NeuroCognitivisme

Pierre MOORKENS
Président

Le NeuroCognitivisme est la mise en application des neurosciences cognitives dans un contexte opérationnel

Qu’est-ce que le NeuroCognitivisme ?

Les sciences cognitives expliquent comment le cerveau traite les informations. Les neurosciences cognitives en sont une branche particulière centrée sur l’étude des mécanismes du cerveau contribuant à la cognition, notamment : perception, concentration, mémorisation, raisonnement, émotions et langage.

Le développement de l’imagerie cérébrale a permis des progrès rapide et significatifs des neurosciences cognitives, mais ces équipements sont difficilement utilisables dans les contextes opérationnels, notamment ceux de l’entreprise. Le NeuroCognitivisme a donc été inventé comme un prolongement appliqué des neurosciences cognitives utilisable dans un contexte opérationnel.

Aux instruments complexes de recherche se substitue un modèle que l’Institut veille à maintenir en alignement avec les dernières recherches, mais aussi en intégrant des apports de différentes disciplines psychologie comme la psychologie cognitive et les approches comportementales.

Ce modèle, l’Approche Neurocognitive et Comportementale est un compromis entre :

  • Une représentation suffisamment simple pour pouvoir expliquer et comprendre un organe comprenant des centaines de milliard de cellules qui peuvent se reconfigurer
  • Une pertinence suffisante pour dépasser une vision purement statique des comportements sous forme de stéréotypes (c’est-à-dire un autre test psychométrique), et donner une bonne lecture de la dynamique comportementale qui fait qu’un être humain n’a pas systématiquement le même comportement dans la même situation.

Les quelques milliers de décisions quotidiennes que nous prenons sont, en réalité, pilotées par l’une des quatre Gouvernances » (ou une combinaison de Gouvernances). Comprendre comment fonctionne son cerveau permet d’être plus largement conscient de son propre comportement, de son mode de prise de décisions, de ses motivations, de ses valeurs, de ses aspirations, de sa relation aux autres. Et en même temps l’approche permet de distinguer ce que l’on peut traiter, régler, de ce que l’on peut simplement gérer, et non modifier.

Le NeuroCognitivisme est donc une démarche structurée, concrète et rationnelle et interdisciplinaire, issue de trente années de recherche et développement, qui alimente et s’alimente :

  • De recherches théoriques multidisciplinaires
  • De recherches de terrain (entreprises, hôpitaux, écoles)
  • D’applications pratiques (accompagnement, coaching, mentoring, management, développement personnel).

 

Les apports du NeuroCognitivisme au quotidien

Le comportement est dicté par des mécanismes cérébraux conscients et inconscients. Parfois il nous questionne :

  • Pourquoi certaines personnes ou attitudes nous mettent-elles « hors de nous » ?
  • Pourquoi fait-on avec facilité des activités qui peuvent peser à d’autres, et pourquoi est-ce si difficile de s’y mettre dans certains cas ?
  • Pourquoi est-on stressé sans raison apparente ? Que signifie ce stress ?
  • Pourquoi cédons-nous au « je ne peux pas m’en empêcher ! » ?
  • Pourquoi certains comportements nous semblent totalement incongrus alors que d’autre les adoptent sans hésiter ?
  • Comment identifier les valeurs profondes, les aspirations, les aptitudes naturelles et celles en devenir pour se développer et se sentir plus épanoui ?

Comprendre les comportements a toujours été une préoccupation humaine. Aujourd’hui, la science objective nos attitudes, nos façons d’être, et apporte des repères pour mieux les appréhender. Heureux, triste ou en colère, nos émotions et nos comportements sont basés sur des mécanismes qui reposent sur des réseaux de neurones qui se dévoilent progressivement. Le cerveau et les réseaux neuronaux façonnent notre manière de percevoir notre environnement, de le comprendre et d’agir. Ces réseaux servent à analyser et gérer les situations que nous vivons afin de nous y adapter au mieux en réagissant de manière spécifique.

Parfois, le cerveau « se trompe » et utilise un mécanisme inadapté à la situation. L’Approche Neurocognitive et Comportementale propose d’identifier ces mécanismes afin de comprendre qui nous « gouverne » à un moment donné. En comprenant comment le cerveau fonctionne, la personne peut mieux interpréter ses propres réactions, et celles des personnes de son entourage. En décryptant ce qui se joue en nous, nous pourrons alors « piloter » la gouvernance appropriée et choisir le mécanisme le plus adéquat pour agir en cohérence avec ce qui est important pour nous.

Grâce à l’Approche Neurocognitive et Comportementale, chacun peut bénéficier d’outils pour devenir acteur de sa propre vie, dépasser ses blocages, ses freins, ses croyances limitantes, pour :

  • Déployer ses compétences et son potentiel
  • Favoriser une meilleure connaissance de soi
  • Identifier les mécanismes comportementaux sur une base objective
  • Agir de manière autonome, claire et efficiente quel que soit son environnement.