L’intelligence adaptative

Pierre MOORKENS
Président

L’Intelligence Adaptative est la capacité à mobiliser le meilleur de ses ressources pour s’adapter à chaque circonstance

L’Intelligence Adaptative est un mode de fonctionnement du cerveau humain

Scientifiques, économistes et capitaines d’entreprises semblent unanimes pour annoncer une quatrième révolution industrielle liée à :

  • L’arrivée de la génération Millénium et son rapport prégnant au numérique
  • La nécessité de revoir des comportements organisationnels hérités du 20ème siècle
  • La recherche d’une meilleure qualité de vie au travail, d’un meilleur équilibre entre vies professionnelle et personnelle, d’une réduction du stress, d’un lissage des rapports de forces
  • La lutte contre les discriminations et les stéréotypes
  • L’inclusion, la diversité et la responsabilité envers les générations futures
  • Le besoin d’intelligence collective au sein des équipes pour encourager la coopération, y compris pour des équipes délocalisées ou transculturelles
  • L’intérêt d’accélérer la créativité et la capacité d’innovation
  • L’apparition de nouveaux métiers
  • La nécessité de donner du sens aux actions.

De quels moyens disposons-nous face à ces challenges ?

Sur la base d’un vaste champ de recherches scientifiques appliquées, l’Institut de NeuroCognitivisme apporte une réponse précise à cette question.

Vous êtes-vous déjà trouvé dans une situation à laquelle vous ne compreniez rien ? Rien du tout. Et puis, d’un coup, tout est devenu clair. Eurêka, aurait dit Archimède. Si tel est le cas, vous avez certainement eu une expérience d’Intelligence Adaptative. Sinon, contactez-nous, car nous saurons vous en faire vivre une grâce à notre démarche unique, vivante et dynamique, qui permet de mieux comprendre, gérer et développer les potentiels de l’être humain.

L’Intelligence Adaptative est liée à un mode de fonctionnement particulier du cerveau, qui permet notamment :

  • De se consacrer moins à la résolution des problèmes et plus à l’émergence des forces d’excellence qui les rendent inopérants
  • De dépasser les peurs, les émotions, les solutions évidentes ou convenues, les truismes, le joug de l’image sociale
  • De développer l’apprentissage en continu et accepter l’erreur pour ce qu’elle enseigne
  • D’accepter de lâcher-prise, car la maîtrise vient souvent moins du contrôle que de l’acceptation.

L’Intelligence Adaptative est à la fois :

  • Un processus de prise de décision, car le cerveau peut utiliser ce mode pour traiter l’information en plusieurs étapes : percevoir l’environnement, traiter cette perception en regard des enjeux et des incidences globaux du changement, décider et conduire l’action pertinente, dans un but d’équilibre et d’efficience
  • Un état d’esprit, car c’est une forme de conscience élargie, mobilisant nos sens et nos mémoires pour agir en conséquence. Cette attitude d’accueil, d’éveil, d’exploration de l’inconnu, de création de représentations adaptées et de réponses créatives crée un vaste champ de possibles.

Individuellement, l’Intelligence Adaptative stimule la capacité de créativité et d’adaptabilité. Alliée aux compétences et aux connaissances, elle donne plus de souplesse de choix. Elle nous conduit à l’efficience. Elle permet de mieux décider, de développer sa lucidité, son intuition, son empathie, de gérer son stress, de mieux apprendre et de mieux comprendre soi-même et son environnement.

Relationnellement, elle fluidifie la coopération indispensable à l’évolution des structures humaines.

Collectivement, elle permet de dépasser un espace qui agrège des contributions individuelles pour aller vers un engagement, une performance et une résilience collectives, tout en respectant l’épanouissement individuel.

L’Intelligence Adaptative se développe et s’entretient. Une des raisons d’être de l’Institut de NeuroCognitivisme est d’enrichir et d’enseigner les moyens  nécessaires pour : 

  • Comprendre et gérer les résistances qui l’empêchent de s’exprimer
  • Savoir la convoquer quand elle est nécessaire pour travailler mieux, être mieux, vivre mieux.

 

Vous voulez être contacté au sujet de l’Intelligence Adaptative ?

Vous souhaitez savoir ce que propose l’Institut pour développer l’Intelligence Adaptative  ?

Vous désirez en savoir plus sur l’Intelligence Adaptative  ?

Aujourd’hui, avec des exercices relativement simples issus d’années de recherches, nous vous aidons à gérer le complexe, l’inconnu, l’ambigu, sans stress, avec plus de calme et d’ouverture.

Nous vous aidons à développer cette Intelligence Adaptative.

Pierre MOORKENS

Président

L’Intelligence Adaptative est le creuset où naissent les Soft Skills

Il n’y a pas de définition ni de traduction précise du terme Soft Skills mais il s’entend généralement comme des compétences qui permettent à un individu d’accomplir ses activités avec aisance, engagement et même plaisir.

L’Intelligence Adaptative permet de mobiliser les capacités les plus affutées du cerveau pour faire émerger ce type de facultés :

  • Développer l’autonomie
  • Améliorer la communication
  • Être plus assertif (défendre son point de vue tout en respectant celui des autres) et plus engagé
  • Surmonter les obstacles
  • Gérer des conflits
  • Prendre des décisions éclairées plus que cultiver le statu quo
  • Créer du sens et du lien
  • Etablir la confiance
  • Dépasser les différences, accueillir l’interculturalité
  • Résoudre des problèmes complexes
  • Renforcer la capacité de pensée critique constructive, de mémoire et de concentration
  • Utiliser l’empathie et l’intelligence émotionnelle pour travailler ensemble mieux afin de faire bien.

Autrement dit, l’Intelligence Adaptative permet à chacun d’identifier, d’exprimer et de développer des aptitudes qui, une fois matures, deviennent des Soft Skills. Il faut nécessairement travailler la première pour faire pleinement émerger et ancrer les secondes. Un des plus grands psychologues du XXème siècle, Carl Ransom Rogers, a d’ailleurs remarqué que “les seules connaissances qui puissent influencer le comportement d’un individu sont celles qu’il découvre lui-même et qu’il s’approprie”.

Quelques trente années de recherches scientifiques montrent que chaque individu dispose d’une grande capacité à apprendre et à développer des Soft Skills tout au long de la vie. S’il y a effectivement des capacités innées qui sont durables, il y a aussi des capacités qui s’acquièrent et se cultivent, même à un âge avancé. Il faut au moins vingt ans à un cerveau pour maturer et il atteint son plein potentiel à cinquante ans.

Cataloguer les compétences comportementales comme des éléments invariants de certaines caractéristiques d’un être humain est une approche réductrice. Comprendre le fonctionnement d’un organe qui contient plusieurs dizaines de milliards de cellules spécialisées, fortement interconnectées, génératrices d’ondes électriques et sensible à d’innombrables messages chimiques est encore inaccessible.

Il reste une voie médiane : utiliser une représentation suffisamment simplifiée pour être compréhensible, mais suffisamment fiable pour expliquer la dynamique permanente des comportement qu’un être humain peut exprimer ou développer dans le cours de sa vie.

C’est ce chemin qui a été retenu par l’Institut de NeuroCognitivisme et qui constitue l’Approche Neurocognitive et Comportementale (ANC) :

  • Un modèle expliquant la dynamique des comportements
  • Des grilles de lecture, des techniques, des outils et une pédagogie qui expliquent en regard du modèle d’où viennent et comment nos comportements et les compétences associées peuvent s’épanouir ou se gérer
  • Des techniques de gestion et de développement de l’Intelligence Adaptative

Avec cette approche, il devient possible de détecter les Softs Skills installées, mais aussi d’accompagner l’avènement de celles en devenir. C’est ce que nous appelons le Recrutement Affinitaire.

John Ruskin n’a-t-il pas observé que « la suprême récompense du travail n’est pas ce qu’il vous permet de gagner, mais ce qu’il vous permet de devenir » ?

Vous voulez être contacté au sujet des Soft Skills ?

Vous souhaitez savoir ce que l’Institut propose pour les Soft Skills ?

Vous désirez en savoir plus sur les Soft Skills ou l’Approche Neurocognitive et Comportementale ?

Devenir Agile grâce à l’Intelligence Adaptative

Si l’Agilité séduit autant d’organisations, c’est vraisemblablement parce qu’elle porte la promesse d’une capacité d’adaptation certainement requise pour gérer la quatrième révolution industrielle qui s’annonce.

Mais, après une décennie d’effervescence durant laquelle plus d’une vingtaine d’approches ou de méthodes permettant de déployer « l’agilité à l’échelle » dans toute une entreprise sont apparues et ont été adoptée de façon volontariste, les preuves ne semblent pas être complètement en rapport avec les promesses. Dans l’étude publiée en 2017 par Donald Reifer, réalisée sur plus de 1500 projets, l’auteur conclue que l’Agilité à l’échelle apporte au plus 5% d’amélioration par rapport à des approches classiques et qu’elle consolide dans la durée les pratiques managériales et la bureaucratie installées plus qu’elle ne les transforme.

Comment affronter une révolution industrielle quand les méthodes les plus en vue s’avèrent en fait limitantes ?

L’Institut de NeuroCognitivisme n’a pas de position sur la facette méthodologique de l’Agilité, le Faire Agile. Mais il a des convictions sur ce qu’il faut à une organisation pour Être Agile : de l’Intelligence Adaptative qui s’exprime par des pratiques agiles :

  • Positionner chacun dans un rôle motivant et engageant, plus que distribuer les tâches
  • Prendre soin de chaque membre de l’organisation, plus que gérer des matricules observés seulement par des métriques
  • Encourager l’essai, tolérer l’erreur, chercher l’efficience, sources d’un apprentissage continu, plus qu’assigner des objectifs quantifiés
  • Identifier et développer les potentiels individuels, plus qu’acter les résultats
  • Aider l’adaptation, plus qu’imposer la transformation
  • Valoriser les contributions et les potentiels, plus que pointer les lacunes
  • Rendre le management adaptatif, plus orienté vers le leadership et plus appréciatif, plus que continuer dans le ” command and control ” et la gestion des problèmes

Pour une organisation, être agile signifie développer un environnement écologique où la transformation n’est pas une contrainte mais un exercice continu et apprenant.

Il s’opère par succession d’initiatives qui font du sens (en focalisant), qui mettent en mouvement (par un engagement actif), qui se concrétisent opérationnellement (avec un retour d’information du monde extérieur) et qui créent des enseignements (en consolidant les apprentissages).

Cet exercice nécessite un accompagnement. L’institut travaille notamment sur le recrutement et la montée en puissance des facilitateurs et coach de l’Agilité.

Vous voulez être contacté au sujet de l’Agilité ?

Vous souhaitez savoir ce que l’Institut propose pour l’Agilité ?

Vous désirez en savoir plus sur l’Intelligence Adaptative et l’Agilité

L’Intelligence Adaptative est le moteur de notre mission

Accompagnement et  formation en entreprise

Apporter des solutions aux organisations

Formations spécifiques, longues ou parcours individuels

Se former

Émergence de l'innovation

Innover