Institut de NeuroCognitivisme

Pierre MOORKENS
Président

L'Institut de NeuroCognitivisme a pour vocation de développer les champs d'application des recherches en sciences cognitives

La raison d’être de l’Institut de NeuroCognitivisme

Pourquoi un Institut ?

L’institut de NeuroCognitivisme est une association internationale sans but lucratif implantée dans cinq pays : en France, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et au Maroc.

Cette forme juridique est un choix délibéré qui :

  • Permet de capitaliser trente années de recherches multidisciplinaires sans considération autre que leur valeur scientifique
  • Sert une et une seule cause : donner une lecture simple de mécanismes cérébraux extrêmement complexes. Ils restent la plupart du temps inconnus des personnes qui en ont pourtant besoin dans leur activité : RH, managers, coach, formateurs, facilitateurs, conseils, ou simplement recherche de développement personnel
  • Vise à diffuser très largement ces connaissances, à développer et propager des techniques et outils identifiés par l’équipe de chercheurs et validés par le comité scientifique
  • Apporte aux personnes et aux organisations la compréhension d’avancées scientifiques vulgarisées. Ainsi elles peuvent améliorer la qualité de vie, de travail et de relations, dans une approche ouverte où les considérations de propriété intellectuelle ne sont pas le sujet. La prise de distance avec la profitabilité est un gage de performance.

L’institut propose aujourd’hui plusieurs types d’activités, notamment :

  • Sessions gratuites de découverte de l’Approche Neurocognitive et Comportementale, de l’Intelligence Adaptative, des outils et méthodes pour les professionnels
  • Académie de formation individuelle
  • Conseil et formation des organisations
  • Innovation des organisations.

Les découvertes du fonctionnement du cerveau, fondements de l’Approche Neurocognitive et Comportementale et de l’Intelligence Adaptative, sont diffusées en partie gratuitement ou en mode open-source, dans le cadre de nombreuses conférences.

Ces connaissances sont également partagées largement par les collaborateurs de l’Institut dans le cadre de sessions de présentation, webinars, interventions avec des publics très divers, notamment des réseaux professionnels, des associations, des institutions, des entreprises.

Les personnes formées à l’Approche Neurocognitive et Comportementale contribuent à diffuser ouvertement ces découvertes dans le cadre de leurs activités professionnelles, associatives et personnelles.

La mission de l’Institut

La mission de l’Institut est de transférer les résultats de recherche pour les rendre accessibles et opérationnelles dans des usages professionnels et personnels, au profit du plus grand nombre. Durant trente années et encore aujourd’hui, l’équipe de chercheurs multidisciplinaires (neurosciences, biologie, sciences cognitives, sciences comportementales, éthologie) a développé une approche, de nombreux outils et méthodes pour analyser et mieux comprendre les comportements humains. L’institut a formé plusieurs milliers de professionnels de l’accompagnement, et de professionnels dans les organisations.

L’Institut forme et accompagne dans la mise en œuvre d’approches et d’outils de nouvelle génération dans le domaine des comportements humains, autour de l’Approche Neurocognitive et Comportementale et de l’Intelligence Adaptative. Ces apports permettent d’agir au niveau individuel, relationnel et collectif. Ils font émerger le potentiel des personnes, encouragent l’engagement, améliorent l’épanouissement et la performance de l’individu dans l’organisation. Ils permettent de développer la coopération et l’intelligence collective, et fournissent des clefs pour concevoir des organisations respectueuses de l’humain.

L’Institut collabore en partenariat avec d’autres structures pour contribuer à une société plus humaine et durable :

  • Dans le domaine de la recherche avec le Fonds Institut de Médecine Environnementale, notamment dans le cadre de son comité scientifique
  • Avec d’autres instituts porteurs d’approches complémentaires. L’Institut échange avec de nombreux organismes et centres de recherches qui contribuent au développement de démarches complémentaires à notre approche telles que Thérapie de l’Acceptation et du Consentement, Pleine Conscience, Psychologie Positive. L’institut intègre constamment en mode agile et dans le cadre d’une démarche ouverte de nouvelles découvertes scientifiques et de nouvelles approches, d’expérimenter et de mettre en œuvre des pratiques innovantes pour continuer d’améliorer bien-être et qualité de vie individuelle et collective
  • Au contact de nombreux clients. L’Institut intervient dans le monde entier pour accompagner des entreprises sur des sujets de transformation, de ressources humaines et de management. Il propose ateliers, conférences, formations, et conseils pour permettre l’appropriation des découvertes en neurosciences cognitives et comportementales. Il aide à développer les intelligences émotionnelle, relationnelle, situationnelle et l’adaptabilité.

 

Par exemple, l’Institut a contribué au cycle de conférences sur le thème « Neurosciences et sciences cognitives : clés pour le management ».

Cette vidéo évoque comment l’Approche Neurocognitive et Comportementale peut contribuer au développement du management.

Une brève histoire de l’Institut

En 1987, Jacques Fradin, docteur en médecine, comportementaliste et cognitiviste, fonde l’Institut de Médecine Environnementale.

Fruits d’un ambitieux programme de recherche interdisciplinaire couplé à un talent exceptionnel de clinicien, ses travaux aboutissent à l’Approche Neurocognitive et Comportementale et à la notion d’Intelligence Adaptative. Ils sont financés par Pierre Moorkens, entrepreneur visionnaire, passionné par le développement humain et le fonctionnement du cerveau, initiateur de la renaissance de l’ex-usine Renault Vilvorde et des pratiques d’intelligence collective qui l’ont accompagnée. Les deux hommes partagent une vision commune d’un monde plus ouvert, plus démocratique et plus responsable, où les choix de société se font en intelligence prospective.

Les travaux de Jacques Fradin et son équipe gagnant en maturité, la question se pose de la diffusion et de la transmission de ces connaissances à un public plus large de professionnels de l’accompagnement.

En 1990, deux nouveaux pôles voient le jour pour assurer les activités de formation puis de conseil aux entreprises. Le but est de faire bénéficier les hôpitaux, les institutions et les entreprises de ces avancées dans la compréhension des comportements humains. Les applications sont aujourd’hui larges auprès des professionnels de l’humain : prévention des risques psychosociaux, qualité de vie au travail, talent management, responsabilité sociétale des entreprises, management, communication, recrutement affinitaire, transformation, agilité.

En 2008, afin de séparer clairement les activités de formation certifiante des professionnels des autres activités de l’Institut de Médecine Environnementale, l’Institute of Neurocognitivism est crée pour porter la diffusion de l’approche neurocognitive et comportementale auprès des professionnels de l’accompagnement.

En 2016, afin de permettre à l’Institut de Médecine Environnementale de se consacrer pleinement à la recherche en toute indépendance, et de développer les activités de de conseil et d’innovation auprès des entreprises et des institutions, ces dernières sont transférées au sein de la structure IME Conseil.

En 2019, les activités de conseil de l’Institut de Médecine Environnementale et l’Institut de NeuroCognitivisme se rejoignent pour une plus grande cohérence et pour un développement international sous une appellation unique : Institute of NeuroCognitivism.

La caution scientifique et le Comité Scientifique et Éthique

Bousculer nos routines, pas notre avenir !

Jacques FRADIN

Direction Scientifique du Fonds Institut de Médecine Environnementale (FIME)

L’Institut de Médecine Environnementale

A l’origine de l’Institut de Médecine Environnementale, il y a la création de 1987 à 1997 par un scientifique visionnaire de talent, le Dr Jacques Fradin, d’un laboratoire de Nutrition, Toxicologie et Comportement Alimentaire en échange et coopération avec des équipes de recherche internationale.

Cette création est suivie du développement d’une recherche clinique exploratoire ayant pour objet d’intégrer aux thérapies comportementales et cognitives les découvertes des neurosciences et d’autres sciences du comportement ceci sur fond de coopérations scientifiques dont celle avec le Dr. Henri Laborit, entre 1990 et 1992 et le Pr. Philippe van den Bosch depuis 1995.

En parallèle, dès 1990, Jacques Fradin développe des activités de formation et conseil destinées aux hôpitaux, entreprises et institutions, permettant de transférer ses travaux vers divers domaines applicatifs. Il participe notamment très activement à la prise en compte et au développement de la thématique de la prévention des risques psychosociaux et de la qualité de vie au travail. Il en devient un des référents et rejoint la Fédération des Intervenants des Risques PsychoSociaux auprès des acteurs majeurs en 2014.

La montée en puissance

En 2005, est créé le Laboratoire de Psychologie & Neurosciences.

Sous la direction du Pr. Farid El Massioui (Université Paris 8) jusqu’en 2014, puis du Dr. Stéphanie de Chalvron (jusqu’en 2016) une équipe pluridisciplinaire (psychologie, neurosciences, ingénierie de recherche, éthologie…) de plusieurs chercheurs, post-docs et thésards va contribuer à la plupart des validations et publications/communications scientifiques (plus de 80) sur l’Approche Neurocognitive et Comportementale.

Plusieurs partenariats scientifiques sont développés, notamment depuis 2011 avec l’équipe du Dr. Martine Meunier (Imp’Act, Centre de Recherches en Neurosciences de Lyon).

L’activité de formation des professionnels est cédée en 2008 à l’Institut de NeuroCognitivisme. Le Pôle Conseil est transféré en 2016.

C’est cette même année que l’Institut de Médecine Environnementale devient un Fonds de Dotation, qui permet à Jacques Fradin de se concentrer sur ses seules activités scientifiques et sociétales et d’en élargir le financement (grands donateurs, crowdfunding).

Le Fonds Institut de Médecine Environnementale soutient les recherches du Laboratoire Psychologie et Neurosciences mais aussi et de plus en plus d’autres chercheurs et laboratoires partenaires. Le Pr. Philippe van den Bosch en est le Président. Jacques Fradin en assure la Direction Scientifique. Didier Naud (Dr. en Philosophie et en Epistémologie, ex. Chercheur associé au CRNS) en est le Responsable du Développement des Partenariats Scientifiques.

En quelques mots

 

L’Institut de Médecine Environnementale est un Fonds de recherche sur l’adaptation et la santé de l’Homme dans son environnement. Véritable carrefour des disciplines et des expertises, il fédère les acteurs du comportement – chercheurs et praticiens – pour accélérer l’émergence d’une société durable et désirable.

L’Institut de Médecine Environnementale abrite et développe ses propres recherches, au travers de son Laboratoire Psychologie & Neurosciences, et coopère avec des chercheurs et laboratoires d’institutions publiques ou privées, en France et dans le monde.

Sa démarche résolument transdisciplinaire vise, sur le plan scientifique, à faire émerger des concepts et applications robustes. Sur le plan sociétal, elle associe chercheurs et praticiens de multiples secteurs d’activité pour un transfert efficace et pertinent en :

  • Neuro-psycho-sociologie
  • Éducation et formation
  • Santé publique (prévention primaire)
  • Santé au travail (prévention primaire).

Les piliers scientifiques

Aujourd’hui le Fonds de dotation Institut de Médecine Environnementale a quatre grandes orientations de recherche : la Prévention Santé, la Neuro-pédagogie, la Qualité de Vie et Santé au Travail ou encore le développement de Comportement durable, qui permettent notamment d’appréhender comment :

  • Mieux comprendre le stress, ses fonctions adaptatives, ses facteurs externes (stresseurs) et internes (stressabilité)
  • Mieux prévenir et gérer le stress et les maladies professionnelles liées au stress chronique
  • Développer les capacités cognitives, créatives, de résilience, d’empathie et de coopération
  • Clarifier les modes d’organisation, réduire les perturbations relationnelles et décisionnelles liées aux biais cognitifs et émotionnels sur les lieux de travail
  • Concevoir puis valider de nouvelles stratégies de changement globales
  • Préparer aux mutations comportementales, sociales et environnementales du monde à construire, aux défis et opportunités.

Ainsi, de nombreuses études et thèses sont en cours avec des partenaires scientifiques de renom notamment le Professeur Alain Berthoz professeur émérite au Collège de France et membre de l’Académie des Sciences qui est une figure majeure des neurosciences cognitives contemporaines. D’octobre 2017 à septembre 2018, une première étude a porté sur un protocole d’évaluation croisée entre stratégie de replanification spatiale et positionnement grégaire (dominance/soumission). Le Pr. Alain Berthoz a contribué par ses travaux à mettre le corps et le mouvement au centre des réflexions et expérimentations des neurosciences. Il a fait plusieurs découvertes importantes sur les mécanismes cérébraux. Ses travaux contiennent aussi bien de strictes considérations neuroscientifiques que des travaux reconnus sur l’empathie et la manière de vivre ensemble.

Le Fonds Institut de Médecine Environnementale collabore également avec les Professeurs Olivier Houdé et Géroire Borst du LaPsyDÉ, Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Éducation de l’Enfant, et tisse de nombreux partenariats scientifiques.

Professeur Alain BERTHOZ

Collège de France

Professeur Olivier HOUDE

LaPsyDE, Université Paris-Sorbonne

Professeur Grégoire BORST

LaPsyDE, Université Paris-Sorbonne

La gouvernance scientifique

Le Comité Scientifique et Ethique de l’Institut de NeuroCognitivisme a pour mission de veiller au respect du cadre éthique et des conditions optimales d’application de l’Approche Neurocognitive et Comportementale en entreprise, dans les milieux de la santé et dans le monde de l’éducation.

Passeur des connaissances les plus récentes en Neurosciences, Sciences Cognitives et Comportementales qui viennent éclairer les comportements humains, le Comité Scientifique et Ethique se réunit deux fois par ans.

Il est animé le Docteur Jacques Fradin et le Docteur Camille Lefrançois, Chercheure, Docteure en Psychologie Clinique, tous deux membres de Fonds de l’Institut de Médecine Environnementale. Il est ouvert à d’autres scientifiques dont les disciplines viennent éclairer et/ou enrichir l’approche.