Facilit’AGILE

L'Institut de NeuroCognitivisme forme et accompagne le recrutement ou la reconversion des facilitateurs de l'agilité

Comment passer du FAIRE AGILE au ÊTRE AGILE dans l’entreprise ?

Comment assurer la mobilité durable de chefs de projets en Scrum Master ou Coach AGILE ?

Comment s’assurer que le candidat recruté disposera bien des soft skills pour créer ou renforcer l’agilité ?

Selon la Scrum League (étude 2019), 95 % des entreprises rêvent d’agilité, et pourtant, ce rêve peine à se concrétiser, à la fois à cause du manque de facilitateurs de l’agilité et de la difficulté à allier le « FAIRE AGILE » et l’« ÊTRE AGILE ». En effet, si les collaborateurs n’adoptent pas un état d’esprit adaptatif, les méthodes agiles n’apportent qu’un gain de performance limité. C’est pourquoi l’INC propose aux entreprises de former leurs collaborateurs avec les outils de l’Approche Neurocognitive et Comportementale et de développer ainsi leur “Intelligence Adaptative”. Agilité de pensée et de comportement, cette attitude agile permet alors de potentialiser les méthodes agiles qu’ils utilisent.

  Solution clé en main et à la carte, Facilit’AGILE :

  • Évalue le potentiel des candidats pour intégrer les métiers de l’agilité
  • Fiabilise ainsi le recrutement des candidats à la formation “Facilit’AGILE”
  • Forme aux méthodes AGILE et développe les soft skills indispensables
  • “mentore” et accompagne les nouveaux facilitateurs de l’agilité dans leur prise de fonction

 

  

 

Une Agilité très recherchée

L’utilisation actuelle du terme agile vient d’une initiative de dix-sept spécialistes de l’ingénierie logicielle. Ils avaient en commun la volonté de se détacher de processus de développement pilotés par la documentation. Réunis durant l’hiver 2001 pour se détendre et essayer de fédérer leurs approches, ils ont retenu quatre recommandations :

  • Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils 
  • Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive 
  • La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle 
  • L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

    A bien y regarder, c’est une recommandation de changement culturel profond : plutôt que valoriser des processus et outils standardisés, ce Manifeste Agile met la dimension humaine au centre de la réussite de tout projet dans un environnement complexe.

    Installer l’agilité nécessite de travailler sur deux dimensions : la dimension humaine et la dimension méthodologique.

    La dimension méthodologique cherche l’efficacité, c’est-à-dire l’atteinte des objectifs par des dispositions d’ingénierie appropriées. Fondamentalement, toute méthode agile repose sur un cycle court qui permet de faire le point régulièrement pour se recaler vers l’objectif, ou le redéfinir (acceptation du changement).

    La dimension humaine a pour enjeu l’efficience, c’est-à-dire la maximisation du potentiel délivré par les ressources impliquées. Cette dimension relève de la connaissance et de la gestion des états d’esprits qui conditionnent les motivations et les comportements. Ces facettes justifient des rôles purement fonctionnels dans un dispositif agile comme les facilitateurs d’équipe (par exemple Scrum Master), les coachs ou les gestionnaires de produits (Product Owner), ou même le management de plusieurs équipes (par exemple Release Train Engineer), en recherche de leadership. Les méthodes agiles intègrent une étape de rétrospective en fin du cycle court, dont l’objectif fondamental est d’apprendre de la période écoulée. C’est la facette cognitive de la dimension humaine, mais l’efficience en nécessite d’autres comme :

    • Le développement d’une Intelligence Adaptative, collective de surcroît 
    • Une coopération permanente avec les parties prenantes 
    • Le développement et l’entretien des motivations et la gestion des comportements inappropriés

    Force est de constater que, près de deux décennies après la rédaction de Manifeste Agile, cette dimension humaine est encore peu explorée. Les travaux de recherche et de développement qu’elle a générés sont sans rapport avec l’effervescence de publications méthodologiques dans la même période (depuis 2001, plus de vingt méthodes agiles de montée à l’échelle ont été publiées). Certaines voix s’élèvent même pour dénoncer l’omniprésence et la standardisation de processus méthodologiques à l’échelle qui sont en complète contradiction avec l’esprit du Manifeste Agile et qui soulèvent des interrogations :

    • Comment dépasser le seuil méthodologique du Faire Agile pour installer une culture du Être Agile dans l’entreprise ?
    • Comment assurer la mobilité de chefs de projets en Scrum Master ou Coachs agiles, par exemple, puisque la dimension méthodologique constitue l’essentiel des offres de formation disponibles ?
    • Comment s’assurer que les recrutements envisagés pour créer ou renforcer l’agilité va bien apporter des ressources pour la dimension humaine qui est si importante pour l’efficience ?

    On parle d’Agilité à l’échelle, mais c’est réducteur car l’agilité a un ancrage humain qui dépassent la dimension méthodologique du Faire Agile.

    Il faudrait donc parler d’Agilité aux échelles pour intégrer la diversité des individus,  des équipes et des métiers  et s’intéresser davantage à la dimension du Être Agile.

     

    Jean-Louis PRATA

    Responsable de l'offre

    Une solution de recrutement, de mobilité affinitaire et d’accompagnement vers l’Etre Agile

    Avec l’aide de la communauté agile et en partenariat avec ARCILEO, l’Institut de NeuroCognitivisme a fait une déclinaison de son outil de recrutement affinitaire pour identifier les forces et les points d’amélioration comportementaux des rôles-clés des facilitateurs de l’agilité : Scrum Masters et Coachs Agiles.

    Cette connaissance de la dynamique comportementale des candidats conjuguée à une démarche d’accompagnement et de mentoring permet de former et de faire progresser rapidement et d’accompagner les facilitateurs dans leur prise de fonction.

    Une certification de l’Institut est délivrée à l’issue du parcours, qui conjugue les connaissances méthodologiques, mais aussi et surtout la lecture et la gestion des comportements, le développement de l’Intelligence Adaptative et les techniques de facilitation en intelligence coopérative.

    Pour plus d’information sur Facilit’AGILE, solution clé en main et à la carte développée pour former et accompagner des facilitateurs de l’agilité : 

    Je télécharge la plaquette

    La démarche proposée présente de nombreux avantages :

    Financiers

    • Fort taux de succès de la sélection à la prise de poste
    • Certification dans la durée, ce qui implique que le capital investi dans le dispositif reste dans l’entreprise
    • Augmentation de la valeur ajoutée et performance de chaque personne formée
    • Diminution des coûts cachés (inadéquation poste/profil, démotivation, départ à la concurrence…)
    • Augmentation de l’efficience.

    Humains

    • Bonne chance de réussir la formation et motivation pour prendre la fonction
    • Epanouissement durable de chaque personne dans le métier et dans un climat collaboratif
    • Développement d’une ressource adaptée et inconnue que chacun a au fond de lui
    • Adéquation des valeurs individuelles et de l’entreprise.

    Processus RH

    • Prise directe sur des travaux scientifiques à la pointe des neurosciences, garants de la fiabilité du processus de sélection
    • Approche outillée et intégrée : les deux dimensions de l’agilité sont traitées par le même dispositif et les mêmes intervenants
    • Fidélisation très forte par l’acquisition d’un nouveau métier et une augmentation de ses compétences dures (méthodologiques) et douces (posture de facilitation et d’accompagnement)
    • Cursus optimisé (16 jours) permettant une prise de poste rapide, avec le support d’un mentoring et de séances de supervision
    • Dispositif qui s’applique tant au recrutement externe qu’à la mobilité interne.

    Généralisation

    • Construction d’équipe agile (y compris les parties-prenantes) ;
    • Généralisation de l’agilité à l’ensemble de la structure (aspects culturels, écologie humaine, Intelligence Adaptative collective).